Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 Mar

Cantonales 2011 - Mi figue Mi raisin

Publié par Maître djeb  - Catégories :  #Société

DSC00571-copie-1 every-vote-counts.jpg

Force est de constater que le taux de participation aux éléctions cantonales est navrant. 

Certains s'accorderont à dire que le fait de ne pas aller voter est une leçon donnée à la politique, et d'autres penseront que ne pas aller voter est dangereux, et pour conclure, la communication aux élections cantonales a été tardive, quasi inexistante, noyée par une source d'informations non moins importantes.

 

A mon sens, la première des grandes interrogations est: "Que peut-on penser de cette abstention?"

L'abstention, peut être grave et dangereuse, car, dans certains cas, l'électorat d'extrême, lui n'oublie pas de se mobiliser massivement pour aller voter, ainsi, en négligeant nos actes de citoyens, nous laissons la part belle à ceux qui ne nous correspondent pas. Ainsi, les médias donnent une tendance électorale qui ne répliquent pas la réalité des faits, mais au contraire encense des idées reçues. Ainsi, si l'on fait la lecture simple et basique du tableau ci-dessous, nous pourrions alors comprendre que 15 % des citoyens français sont des personnes votant le FN ET 8% sont partisans de l'extrême gauche.

 

Les résultats, à 23 heures le 20 mars 2011, du premier des cantonales.

Les résultats, à 23 heures le 20 mars 2011, du premier des cantonales. IDE

Ne devrions nous pas rester modéré dans l'interprétation de ces votes, et, collectivement, nous qui n'avons pas voté, ne devrions nous pas plutôt reprendre le chemin des urnes afin d'être représenté au plus juste de nos opinions?

Si nous lancions une campagne d'intentions de vote auprès de chaque citoyen ayant le droit de vote et n'ayant pas voté, il aurait été donc interessant à ce sujet de déterminer quelles sont les intentions de vote de cette population de non votant? 

A priori, nous ne pourrions pas penser que chaque fidèle des extrêmes politiques ne se soient pas présenté? Alors nous pourrions avoir bon espoir que, les non votants, sont ceux qui ne reconnaissent plus dans les grandes classes politiques et qui à défaut ne préfèrent pas voter. Ce qui peut être intéressant aujourd'hui, est de constater que les grands partis politiques perdent globalement du terrain, pour orienter les classes politiques ayant des sujets spécifiques, et le précurseur de ces intentions de votes, n'est il pas le parti des écologistes? 

Le constat se veut peut être dans une nouvelle forme de la consommation de la classe politique, et n'oublions pas, que pour nous plaire, ils doivent avant tout nous seduire par une forme de mimétisme qui consiste à se rapprocher des hommes pour in fine, faire passer des idées. Par conséquent, l'écologie est en devenir, bien plus que les généralistes politiques en perte de terrain. Par conséquent, hélas, et pardonnez moi cette prise de position, le FN, ressort alors un peu plus dans les résultats, puisque ces intentions de vote sont de plus en plus fractionnées, et les abstentions plus nombreuses.

Quelle aurait été le résultat? si tout le monde avait été voté? Y aurait'il eu autant de participation pour le FN, ou les écologistes n'auraient-ils pas eu encore un meilleur score? A priori, peu de chance, car les fidèles se déplacent souvent et perdent un minimum de voix. Donc, nous aurions pu certainement constater que le PS et l'UMP auraient bénéficié majoritairement de ces abstentions, et les partis d'extrêmes, n'auraient pas eu beaucoup plus d'intentions de votes. 

Alors, dans l'ensemble, nous aurions pu constater que la population votant pour le FN et ou l'extrême gauche n'auraient pas été plus représentés que par le passé. 

Pour conclure, la grande finalité de ces abstentions et de ces intentions de vote, n'y aurait-il pas encore une carence politique? N'y aurait -il pas la encore une place pour un nouveau courant politique, et ce afin de faire déplacer ces élécteurs qui ne veulent pas d'un vote extrême, dit de sanction, qui pensent que l'écologie est assez représenté, considèrant que l'extrême gauche est un parti dépassé, et que le FN fait toujours son choux gras avec de la démagogie stérile? Un électorat lassé de la grande bataille, plus riche en affairisme et en nom d'oiseau, entre le ps et L'ump, tandis que le modem, ne trouve ni sa place ni à gauche, étant alors considéré comme un albinos, ni blanc, ni noir, ni métisse.

Ne faut il pas alors cibler une population de votant plus modernes? N'y a t'il pas une population de personnes issues de communautés qui ne veulent pas être représenté par un parti d'extrême gauche, qui travaillent et paient des impôts, qui créent des entreprises, qui développent et participent à l'évolution de notre société, et qui néanmoins ne se reconnaissent pas dans la politique française actuelle. N'y a t'il pas des hommes et des femmes compétents qui manquent de reconnaissance, et par la frustration, préfèrent ne pas voter plutôt que de voter par dépit? N'y a t'il pas des communautés qui souffrent d'une image dégradée et qui sont et qui aimeraient être considéré comme des citoyens à part entière, et qui n'osent pas voter autrement qu'à gauche parce que la droite représente le pouvoir de la richesse face aux classes moyennes? Aujourd'hui, le monde est en pleine mutation, et les riches s'appauvrissent tandis que les pauvres s'enrichissent, et parmi nous, dans notre société, la réplique est la même. 

 Pour conclure, je pense aujourd'hui, et je défends avec force, conviction et vigueur que dans cet électorat oublié, et laissé pour compte, il y a la clé de toute l'énergie dont  a besoin notre pays pour construire, bâtir, et renouveler notre société riche de son passé t de son histoire, mais encore plus riche de son avenir. Voilà pourquoi, j'ai décidé de créer un parti de la diversité, le parti de la France métissée.

Ne laissez pas les autres décider pour vous

 

Commenter cet article

À propos

La France est une République Métissée