Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Né en 74

Né en 74

Tous droits réservés par David Roche 

 Date de création le 21 octobre 2006

 Il était mignon ce gamin né en 1974

Son visage doux et d’ange

Avec la sensibilité d’une rose

Il était petit

Fragile mais aussi très agile

Un vrai petit singe wistiti

On l’appelait zizi, zouzou, zipette

Parce qu’un jour il s’est pris le zizi dans la braguette

C’était un gamin trouillard

Il a dormi avec ses sœurs parce que la nuit

Il avait peur du noir

 

  

Il a vite grandi zizi

Il a souvent manqué l’école

Il a cru que l’école de la rue c’était un symbole

Il en eu des rêves, des illusoires

Mais aussi souvent désillusions

Il allait à l’école avec son esprit contradictoire

Et des qu’on lui disait quelque chose, il ne voulait pas y croire

Alors

Alors il essayait toujours de démonter ce qu’on lui disait

Mais, face à ce mammouth à dégraisser il n’y avait rien à espérer

 

  

Il en a vu de toutes les couleurs,

Pas très vieux mais déjà pas mal de kilomètres au compteur

Entre les idéaux, la musique, les pétards

Y’a aussi les cinglés, les artistes, et les moments noirs

Des petites aventures, des petites bévues,

Petit à petit tout s’est développé

Jusqu’à la rue et les femmes qui se prostituent

De l’héro lui est passé sous le nez

Ouf, il n’en n’a pas attrapé

Aux taxis de Bruxelles à Ostende

Direction junky avec une prostituée

Ouf, il l’a juste côtoyé

 

  

Il était mignon ce gamin né en 1974

Mais ces expériences nombreuses

Lui ont tâché son innocence

Il a été fier de ce qu’il a fait

Pendant que d’autres sagement étudiaient

Et le temps est passé

De pétards en pétards il fumait

Ce qui l’importait à ce petit gars c’était de se gazer

Délirer, l’insolence face à la réalité

Et petit à petit, il est sorti des rails

Pour un champs de liberté

Enfin c’est ce qu’il croyait

Je suis un poète, un artiste, un humaniste

Ça c’est ce qu’il croyait

Le temps est passé encore et encore

Des petits plans culs

Lui ont retiré sa vertu

Et sa candeur est de plus en plus souillée

A-t-il été amant ? Certainement

Mais a-t-il été vraiment aimé

Dans cet univers, ou le plaisir est si ponctuel

Derrière tout cela que lui est il resté

Certainement des souvenirs

Mais un cœur tâché

Il a cru, il a cru que

En passant son cœur à la machine

Que ces tâches disparaîtraient

Les années passent, il a même cru être rangé

Il a construit autour de lui des remparts,

Pensant qu’il serait gardé

Mais il n’est pas débile

Il sait que le passé est indélébile

Alors, comme poids, au fond de lui

Il conservera ces histoires, ce passé.

Il laisse apparaître une couche épaisse de médiocrité

Sûrement pour mieux préserver ce qu’il a toujours gardé au fond de lui

Les valeurs qui sont l’humanité, la générosité,

Et plus encore au fond de lui est enfoui une essence

L’essence de l’amour

Mais, mais y a-t-il un être sur cette terre qui

Qui saura extraire cette essence

Pour lui faire renaître de la pureté

 

 

 Il était mignon ce gamin né en 1974

Il était mignon, mais…

À propos

La France est une République Métissée