Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Souffrances infantiles

Souffrances infantiles

Tous droits réservés par David Roche

 

 

Un enfant, c’était un enfant

Par un jour imprudent

A perdu son regard Innocent

Un homme, c’est toujours un homme

Par un jour excitant

A violé un enfant

Vous n’imaginez pas

 O non vous n’imaginez pas

La déchirure

La blessure indélébile, que vous avez créé

A cause d’un vice

D’une pulsion d’un quart d’heure

Vous avez  abusé de la faiblesse d’un être

Pour assouvir le plaisir

D’un fruit qui est pourri

Vous avez effeuillé

Une rose non éclose

Pour jouir d’un plaisir

Qui mérite la prison

Un enfant, c’était un enfant

Par un jour imprudent

A perdu son regard innocent

Un homme, c’es toujours un homme

Par un jour d’ivresse

A tué cet enfant

Vous n’imaginez pas

O non  vous n’imaginez pas

La déchirure

La souffrance éternelle

Dont vous êtes l’auteur

A cause de la vitesse et de cette boisson – poison

Vous avez effacé

La pureté d’un être

Pour assouvir le plaisir

D’un fruit qui est maudit

Vous avez effacé

Un arbuste sans bourgeon

Pour jouir d’un plaisir

Qui mérite la prison

Un enfant, c’était un enfant

Par un jour imprudent

A perdu son regard innocent

Un homme, c’est toujours un homme

Par un jour violent

A assassiné cet enfant

Vous n’imaginez pas

O non  vous n’imaginez pas

La déchirure

La plaie ardente

Dont vous êtes l’initiateur

A cause d’un accès de folie

D’une pulsion meurtrière

Vous avez mis fin

A la douceur d’un être

Pour assouvir le plaisir

D’un fruit qui est tari

Vous avez étouffé

Une pousse en effervescence

Pour jouir d’un plaisir

Qui mérite la prison

Des enfants, ils étaient des enfants

Des hommes, vous étiez des hommes

Le sang coule dans vos mains

Vous êtes devenus des assasins.

À propos

La France est une République Métissée