Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Improvisation

Mes mots de tête absorbent Ces maux de tête oppressants L'effervescence de cette aspirine Dissipe progressivement le brouillard De mes pensées vagabondes ouvrant délicatement les persiennes de ces phrases qui fusent tels des albatros en exil survolant...

Lire la suite

Je ne suis pas jaloux de ton passé, chérie

Je ne suis pas jaloux de ton passé, chérie Je ne suis pas jaloux de ton passé, chérie, Et même je t'en aime et t'en admire mieux. Il montre ton grand coeur et la gloire inflétrie D'un amour tendre et fort autant qu'impétueux. Car tu n'eus peur ni de la...

Lire la suite

L'orgie parisienne ou Paris se repeuple

L'orgie parisienne ou Paris se repeuple Ô lâches, la voilà ! Dégorgez dans les gares ! Le soleil essuya de ses poumons ardents Les boulevards qu'un soir comblèrent les Barbares. Voilà la Cité sainte, assise à l'occident ! Allez ! on préviendra les reflux...

Lire la suite

Le corps et l'âme

Le corps et l'âme Dieu fit votre corps noble et votre âme charmante. Le corps sort de la terre et l'âme aspire aux cieux ; L'un est un amoureux et l'autre est une amante. Dans la paix d'un jardin vaste et délicieux, Dieu souffla dans un peu de boue un...

Lire la suite

A un poète aveugle

A un poète aveugle Merci, poète! -- au seuil de mes lares pieux, Comme un hôte divin, tu viens et te dévoiles ; Et l'auréole d'or de tes vers radieux Brille autour de mon nom comme un cercle d'étoiles. Chante ! Milton chantait ; chante ! Homère a chanté....

Lire la suite

l'Esclave

L'esclave Tel, nu, sordide, affreux, nourri des plus vils mets, Esclave - vois, mon corps en a gardé les signes - Je suis né libre au fond du golfe aux belles lignes Où l'Hybla plein de miel mire ses bleus sommets. J'ai quitté l'île heureuse, hélas !......

Lire la suite

Le beau voyage

Le beau voyage Les trains rêvent dans la rosée, au fond des gares... Ils rêvent des heures, puis grincent et démarrent... J'aime ces trains mouillés qui passent dans les champs, Ces longs convois de marchandises bruissant, Qui pour la pluie ont mis leurs...

Lire la suite

A Madame X...

A Madame X... En lui envoyant une pensée Au temps où vous m'aimiez (bien sûr ?), Vous m'envoyâtes, fraîche éclose, Une chère petite rose, Frais emblème, message pur. Elle disait en son langage Les " serments du premier amour ", Votre coeur à moi pour...

Lire la suite
1 2 3 > >>

À propos

La France est une République Métissée