Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La terrasse du Café

 LA TERRASSE DU CAFE 

 Tous droits réservés par David Roche

Un léger vent souffle sur cette ville

 Assise là à la terrasse du café

 Pour déguster avec toi - ce thé - sucré

 Sacrée- pour nous cette liaison - habile

 Le soleil réchauffe nos cœurs éreintés

 Tu me lis des poèmes de toi- si fragile

 Depuis ce temps – 7 ans –jamais tu n’as osé

 Raturés- ces mots dans mon cœur - indélébiles

 Le temps s’écoule – et nos mots inavoués

 De nous – parlons de tout - si agiles

 

 

 

 En face de moi – à la terrasse du café

 En face de moi – à la terrasse du café

 En face de moi – à la terrasse du café

 

 

 

 Un léger vent souffle sur cette ville

 Assise là à la terrasse du café

 Pour boire un petit verre de gamay

 Caméléon est notre relation - subtile

 La lumière illumine nos âmes blessées

 Je te raconte mes peines – si difficiles

 Depuis ce temps – 7 ans – jamais je n’ai osée

 Egratignée  - ces maux dans  ton cœur -indélébiles

 La vie s’égraine – et notre toile inachevée

 De tous  - peignons de tout – si facile

 

 

 

 En face de toi – à la terrasse du café

 En face de toi – à la terrasse du café

 En face de toi – à la terrasse du café

 

 

 

 Un léger vent souffle sur cette ville

 Assise là à la terrasse du café

 Pour manger ce petit entremets

 Entre nous cette admiration – paisible

 Les rayons pénètrent nos corps – réservés

 On se parle de nos vies lascives et dociles

 Depuis ce temps – 7 ans – jamais on a osé

 Privés d’émoi - nos cœurs – indélébiles

 La vie se consume – et nos corps déchirés

 De l’autre- on se passionne- si placide

 

 

 

 

 

 

 En face de l’autre – la terrasse – le café

 

 

 

 

 

À propos

La France est une République Métissée